Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Section CFTCgc

Negociation Annuelle  obligatoire

La NAO salaires effectifs, terminée.

La section CFTC est en désaccord

La NAO qui est-elle vraiment ?

C'est en 2 points que je vous la présente:

1 Son principe et composants.

2 Ses secrets.

La NAO, plutot Les NAO car elles sont au nombre de trois étalées sur l’année dont une tous les trois ans, mais pourquoi donc ?

Son PRINCIPE & COMPOSANTS

L'employeur à l'obligation de négocier 12 thématiques divisées en 3 blocs avec les partenaires sociaux de l'entreprise.

1 Bloc : Rémunération, temps de travail et répartition de la valeur ajouté.(tous les ans)

1 Bloc : Égalité professionnelle et qualité de vie au travail.(tous les ans)

1 Bloc : Gestion des emplois et des parcours professionnels. (tous les 3 ans)

pour chaque bloc une Négociation Annuelle Obligatoire sera donc réalisée avec au moins 3 réunions chacune.

la première réunion : les syndicats font savoir leurs demandes et propositions à la direction qui à son tour va planter son décors et son orientation objectif.

la Deuxième réunion : chaque partie va réajuster ses demandes ou revoir à la hausse son orientation objectif en fonction du décors étroit modeler par la partie la plus diligente.

La troisième réunion : la signature ou prolongation avec une réunion supplémentaire ou pas. voir un procès Verbal de désaccord.

Les SECRETS de La NAO

La NAO n'est pas une négociation, malgré l'obligation de négocier l'employeur n'a aucune obligation de résultat, ce qui dans le cas de la NAO sur la rémunération reconduit à la case départ sans prendre les billets doux.

Non ? l'employeur, mon ami, cet homme de confiance et responsable faire une chose pareille ?

C'est forcement la faute des syndicats ils n'ont pas signé ! Bla Bla Bla des préjugés et fausses excuses pour ce dédouaner d'un coupable j'en ai de pleines brouettes.

Que c'est il vraiment passé ? l'un des deux est vraiment responsable ?

Comme toute négociation, chaque partie à sa part de responsabilité, mais comme précisé ci-dessus la NAO n'est pas une négociation.Il me semble judicieux de vous rassurer en précisant que ce n est pas une appréciation personnelle.Son principe ne contient aucun caractère de négociation à part le nom, la NAO est basée sur le rapport de force, vous l'entendez,regarder,ou lu, dans les médias ; dans le cadre des négociations annuelles un préavis de grève....remarquer au passage que le mot obligatoire est volontairement retiré du langage médiatique on entend NAO ou négociation annuelle.(ça c est une constatation personnelle). Cette information vous met la puce l'oreille sur l'échange entre les parties pendant ces réunions NAO.

Les partenaires sociaux sont en principe informés du chiffre d affaire de la production réalisée par les efforts de chaque salarié, les conditions de travail, l'absentéisme par TMS, RPS, turnovers et par leurs adhérents et salaries qu'ils représentent sont informés des souhaits (la lettre au père noël).

ces différents points vont donc être mis en avant pour obtenir une augmentation des acquis ( salaire, primes,).

La direction vas fixer un minima pour ne pas voir sa Masse salariale s'enflammer par l augmentation de ces acquis qu elle devra conserver et reconduire, alors qu'elle s organise depuis plusieurs années à la réduire et maintenir au plus bas ( pour satisfaire l’investisseur financiers et l'avenir de l'entreprise et sa compétitivité).

Les mêmes arguments vont donc servir pour contredire ceux des partenaires sociaux, l’absentéisme, les charges,...la Palette d'arguments est bien garnie.

Mais deux Atouts majeurs sont dans les mains de l'employeur:

Le fait d'aucune obligation de résultat.

L employeur, propose une petite augmentation individuelle, sur des acquis ciblés qui ne toucheront que certaines catégories, si les partenaires sociaux ne sont pas d'accord la direction appliquera sa première proposition la plus faible, ou rien.. Il n'y a là aucune négociations, mais une menace que l'employeur n’hésite à poser sur la table. Pour beaucoup de dirigeants les salariés sont encore une masse salariale que l'on doit diviser, par de la reconnaissance faiblement rémunérée, un salaire au plus bas (compenser par des heures sup payées qui ne le seront plus à un moment donné) ce qui limite le moyen de donner au petit salarié l'envie d'exercer son droit à la grève. Mais il reste une chose à diviser, les partenaires sociaux...facile un petit président à lancé la représentativité quel outil formidable de manipulation pour obtenir les 50% et valider un accord. La ruse du coyote ? L employeur favorise quelques demandes du syndicat majoritaire, qui a son tour va chercher soudainement à côtoyer le ou les syndicat (s) le moins représentatif pour récupérer les quelques % manquant pour obtenir la validation de l accord . Ça tombe bien le service RH a le même objectif.

le Deuxième Atout la prime de participation et intéressement.

Un prétexte pour ne pas augmenter les acquis du salariés et un moyen énorme de maintenir sa masse salariale au plus bas sans se soucier de l'appauvrissement du salarié et garder un climat social calme. Le MEDEF en septembre 2015 s'engage et en demande plus.

Cette prime n'est pas du salaire, l’année suivante si elle est moins importante et vous n'avez bénéficié d'aucune augmentation, vous serrez plus pauvre que l'année passée, vous avez été en arrêt longue maladie alors là c'est la cata financière. Ces primes ne sont pas du salaire elles ne sont pas pris en compte pour l'indemnité maladie encore moins en cas de licenciement ou pour calculer votre retraite, tiens voila un avantage financier qui vas que dans un sens et ne perturbe en rien la masse salariale.

Finalement c'est l'argent qui fait pencher la balance des NAO , celui que l'entreprise va gagner ou perdre...C'est une des raisons pour laquelle les partenaires sociaux invitent les salariés à une petite grève avant la première NAO afin d’assoir sa notoriété, qui va influencer sur l’écoute et la réflexion de l'employeur sur la décision de l'augmentation des acquis et éviter de poser sa carte menace, sur la table, je perds x euros sur l'augmentation, si je ne fais rien ou je perds une sommes beaucoup plus importantes le temps des grèves...paf c est le moment de sortir la carte prime intéressement, La plus haute hiérarchie diffuse l information : cette année l'intéressement risque d être plus important que l année dernière elle peut atteindre x fois le montant obtenu, voila, une nouvelle qui va faire oublier la mauvaise proposition d'augmentation affichée par les syndicats en cours de négociation avec le service RH qui devant la table des negos vas s'abstenir de confirmer cette information sachant que les comptes ne sont clôturés que dans 2 mois et le résulta de cette prime dans 3 mois. En attendant le calme social est stabilisé et une grève ne serait pas suivie par la peure de perdre cette somme envisagée.

Quand un élu s'assoit autour de la table sans gréve sans avoir montré sa notoriété ses atouts sont maigre et si il vient d'essuyer un échec de grève (très peu de participation) pas besoin de vous faire un dessin...

Petit exemple fin 2014 les NAO sont négociée à 1.5 % mais dans une industrie de la métallurgie de seine et marne 80% des salariés se sont engagés dans une grevè qui n'as pas vu le jours car la direction à cédée avant, avec une augmentation de 4% plus que les routiers, btp. Merci à cette élue CFTC qui a bien œuvré .

en tant qu’élu, mesurer le degré de divisons des salariés dans l'entreprise avant les NAO est chose simple. d'autres éléments clairement affichés par l'employeur démontrent que l'humain est bien au service de l'économie.

leur réponses sont toujours les mêmes, faciles à répertorier et indicatives de leur situation.

Trouver une solution financière pour permettre aux salariés d'utiliser le droit à la gréve même pour 4 %, car cette augmentation c'est jusqu'à la fin du contrat qu'elle est dans ton salaire et ainsi de suite..